La Solitude en France


La Solitude en France

2010-2014 : les Français de plus en plus seuls
La Fondation de France publie son rapport annuel sur les Solitudes et apporte des réponses.

La Fondation de France publie aujourd’hui son rapport 2014 sur les Solitudes*. Depuis 2010 l’isolement des Français s’est installé et accentué : ils sont désormais 5 millions, soit 1 million de plus qu’en 2010, à ne pas avoir de relations sociales. Face au délitement croissant des liens sociaux, la Fondation de France, engagée dans un grand projet de restauration du lien social, détecte, finance et accompagne chaque année près de 1 000 initiatives pour 15 millions d’euros. Ces actions sont portées par des petites associations qui sont au plus près des besoins des personnes vulnérables et qui œuvrent au
quotidien pour redonner une place aux personnes exclues.

1 Français sur 8 est seul (contre 1 sur 10 en 2010) et 1 sur 3 risque de le devenir (1 sur 4 en 2010).

En 2014, 1 Français sur 8, soit 5 millions de personnes, est seul. Ils sont un million de plus qu’en 2010 à ne pas avoir de relations sociales au sein des cinq réseaux de sociabilité (familial, professionnel, amical, affinitaire ou de voisinage).

1 Français sur 3 n’a accès qu’à un seul réseau social : fragilisé, il se trouve dans une situation d’exclusion potentielle sans en avoir conscience. Comparativement à 2010, la difficulté à diversifier les relations sociales est plus forte chez les plus jeunes (-40 ans) et les plus âgés (+75 ans).

mains generations

1 Français sur 10 se sent exclu, abandonné ou inutile.

Nos aînés de plus en plus seuls

Chez les personnes âgées de 75 ans et plus, tous les réseaux de sociabilité s’affaiblissent

- Réseau amical :
50% d’entre elles n’ont plus véritablement de réseau amical actif (contre 42% en 2010).

- Réseau familial :
79% n’ont pas ou peu de contacts avec leurs frères et sœurs (contre 76% en 2010).
41% n’ont pas ou peu de contacts avec leurs enfants (contre 38% en 2010).
Le chiffre reste stable pour les relations avec les petits-enfants, à 52%.

- Réseau de voisinage :
52% n’ont pas des relations avec leurs voisins (contre 38% en 2010)

- Réseau affinitaire :
En 2010, 59% n’avaient pas d’activité dans un club, une association, etc. Elles sont 64% en 2014.
Le phénomène est particulièrement visible et s’amplifie dans les grandes villes :
33% des personnes âgées résidant dans une ville de plus de 100 000 habitants sont en situation d’isolement contre 21% des personnes âgées résidant au sein d’une commune rurale. Ces chiffres étaient respectivement de 12% et 21% en 2010.

Source et téléchargement du rapport complet: Fondation de France

Les commentaires sont fermés