On fabrique le jus de fruits soi-même au Garros


La 5e Journée de l’écologie populaire aura lieu samedi au Garros. Dans cette optique, l’ADEAR du Gers propose une animation «Presse ton jus» pour apprendre à consommer différemment.

Dans le cadre de la Journée de l’écologie populaire qui aura lieu samedi au cœur du quartier du Garros, l’Association pour le développement de l’emploi agricole et rural (ADEAR) du Gers organise l’opération «Pressons notre jus», en collaboration avec le centre social CAF du Grand Auch. Le principe est tout simple : produire le jus de fruits de fruits soi-même grâce à l’installation d’un pressoir sur la place de La Fontaine.

peches

Valoriser des fruits hors des canons de «beauté»

Sous un soleil magnifique, plusieurs familles du Garros ont profité d’une balade dans le verger de Jean-Jacques Garbay à Lasséran qui a largement distillé sa vision d’une production raisonnée et respectueuse de l’environnement. «Vous voyez les enfants, cette poire a été grignotée par un insecte. Si c’est bon pour lui, c’est bon pour nous !» Et hop, dans le sceau. Car c’est bien là ce qu’il se joue : valoriser aussi des fruits qui seraient retoqués sur les chaînes de tri des grands magasins. Voire carrément jetés par les agriculteurs eux-mêmes. «Les fruits tombés au sol sont très bien pour faire du jus», explique le professionnel.

En clair, impulser des manières de consommer différentes. Ce qui passe forcément par une autre vision de la production plus proche de l’écologie. «Le monde agricole est en train de faire sa révolution doucement. De plus en plus d’initiatives innovantes apparaissent comme le locavore (acheter des produits locaux en circuits courts, N.D.L.R.) par exemple, sans parler du développement de l’agronomie mais il faut cimenter tout ça», insiste Jean-Jacques Garbay. Alors il n’a pas boudé son plaisir à arpenter ses 400 mètres d’arbres fruitiers pour cueillir pommes, poires ou pêches avec des familles «citadines».

Eduquée à bonne école, Nephcarline suivait alors le maître sans broncher tenant fermement son seau plein de pommes à la main. «Normalement, je l’achète le jus mais là on va le faire nous-mêmes. Mon préféré, c’est le multifruits, après le raisin, ensuite les pommes…», explique-t-elle du haut de ses 8 ans. On n’a rien dit à Sylvie, sa mère, mais il va falloir en trouver de la «matière» pour samedi.


Ecologie populaire et transition citoyenne

La 5e Journée de l’écologie populaire aura lieu samedi sur la place de La Fontaine au Garros, à partir de 9 heures. Au programme : ateliers cuisine, «presse ton jus», dégustations, marché paysan, animations pour les enfants (théâtre, éco-quizz, etc.), expositions en tous genres et visite botanique du quartier. L’entrée est gratuite. En parallèle, le thème de la transition citoyenne sera abordé dans les différents stands des collectifs militants gersois d’ATTAC, des Colibris, d’Auch Territoire en Transition et des Amis de la Terre. Les visiteurs pourront apprendre à créer des meubles avec du carton, rencontrer des constructeurs de maisons écologiques ou se renseigner sur les banques éthiques. Entre mille autres choses. A noter : le concert du slameur Naïm à 20 heures. Tout le programme sur http ://transitioncitoyenne32.wordpress.com/programme-27-sept-2014/.

Source: http://www.ladepeche.fr

Les commentaires sont fermés